•  

    - Un petit sourire pour commencer Jim, je crois que tout va dépendre à quel âge on la donne et qui la reçoit mais plus sérieusement tu crois que ça traumatise un enfant ? d'après la députée UMP et célèbre (que je ne connaissais pas) pédiatre Edwige Antier «Plus on lève la main sur un enfant, plus il devient sournois, agressif et menteur».
    - serions nous revenus au moyen âge et à la grande époque des châtiments corporels ?
    - faut tout de même pas abuser, une petite tape sur les fesses n'a jamais traumatisé un enfant. Il est certain qu'un enfant peut se sentir humilié si on lui baisse la culotte en plein milieu d'un cours, devant d'autres enfants, mais si je ne me trompe pas c'est depuis interdit. Là, elle s'attaque à l'éducation des enfants, et aux comportements des parents. Si les parents sont violents, ils ne changeront en rien leur comportement...
    - tu es donc contre cette interdiction ?
    - que l'on ne donne plus de fessées ne me pose aucun problème, mais que le politique se croit obligé de faire de lois sur tout, cela commence sérieusement à m'agacer. On doit protéger les enfants contre des actes bien plus odieux, des faits bien plus graves et comme le montre une affaire récente, les politiques sont incapables de légiférer. J'ai l'impression que tous les Hommes politiques veulent devenir célèbres, avoir une loi qui porte leur nom et peu importe le sujet....
    - il aurait mieux valu dans ce cas ouvrir des débats, et laisser les idées avancer afin d'arriver au bout du compte à la suppression naturelle de la fessée !
    - entièrement d'accord. On est en train de créer une société d'assistés, d'êtres humains incapables de prendre une décision, de penser: quand tu tu souhaiteras aller au cabinet, il vaudra bientôt demander l'autorisation à ton député !
     - Oui mais elle se base sur 38 ans d'expérience, là tu ne peux pas la contredire ?
     - J'ai été un enfant, j'ai reçu des fessées, des coups de règles sur les doigts et je ne suis pas devenu le monstre qu'on pourrait décrire. Si les parents donnent des fessées avec violence, et si en plus on ajoute  un matraquage psychologique, et si malheureusement cela se poursuit jusqu'à ce que l'enfant devienne adolescent, oui en effet cela est très grave, mais sans avoir aucune expérience du sujet, je pense que le pourcentage d'enfant mi homme-mi bête du fait d'une simple fessée est assez proche de 0. Il faudrait qu'elle détaille tous les éléments qui font qu'elle arrive à cette conclusion.
    Pour finir, il faudrait aussi interdire les jeux videos violents qui sont a la porté de tous les enfants même lorsqu'ils sont déconseillés au moins de 16 ans, il faudrait interdire la publicité et les grandes marques qui rendent les enfants envieux donc qui encourage la violence, et aussi internet où tout est en accès libre, même certaines fessées que se donnent des adultes dans des drôle de tenues, avec des objets bizarres etc.etc.Mais là aucune loi ne viendra pointer son nez car on touche à un sujet sensible et tabou : l'argent.

    JS

    Google Bookmarks

    votre commentaire