• Avant propos : Ceci n'est pas un texte littéraire, encore moins une véritable information, sans être pour autant mensongère. Non, ceci est une ébauche des mémoires d'un journal, presque intime... Un jour, un soir, j'aurai peut être tout oublié alors ceci pourrait être une piqûre de rappel...

    Les initiales du docteur Jérémy Shannon? JS, mais ça me dit quelque chose! enfin, je crois...

     

    **********

     

    Un jour, je surpris la conversion de porcs qui s'inquiétaient et se demandaient si on nous menait pas en bateau.
    Ils doutaient de la véracité des dires des uns et des autres.

    Les porcs d'Amsterdam, ils poussent toujours la chansonnette et racontent les rêves qui les hantent :

    Une aventure mexicaine
    Sous le soleil de Mexico,
    Ça dure à peine une semaine,
    Mais quelle semaine
    Et quel crescendo...
    On devient fou,
    Au son des rythmes tropicaux...
    (Luis Mariano)

     

    **********

    La tête ainsi que les paupières lourdes, le visage grimaçant, Jérémy Shannon se réveillait, par un beau matin aux couleurs du printemps, au milieu de silhouettes inconnues entourant son lit.

    Aucun doute n'était possible, c'était une chambre d'hôpital.

    Tout en lui souriant, elles se présentèrent les unes après les autres : une épouse, un docteur, un enfant... son enfant!?!
    On fit même monter sur le lit son adorable petit chien - il n'avait jamais eu de chien - qui lui fit la fête tout en attendant des caresses qu'il ne put lui refuser.
     
    Son adorable "épouse" lui passa la main sur le visage, l'embrassa, lui raconta "leur histoire".
    Elle pleurait de joie. Elle attendait tant ce moment.

    Alors que tout lui échappait, elle se mit à le harceler de questions :"tu te souviens de notre mariage? du jour de l'accident? Tu ne peux tout de même pas avoir oublié la naissance de ton fils?"
    Et pourtant si, sa mémoire n'était qu'un immense trou noir.

    Le manège dura toute une semaine. Une interminable semaine...

    Lors d'une garde à vue, des innocents finissent par avouer des crimes qu'ils n'ont pas commis, juste pour connaître la paix....
    Alors si cela leurs faisait plaisir, il était prêt à dire tout et n'importe quoi, répétant bêtement ce qu'ils lui racontaient à longueur de journée.

    Au dixième jour, il put enfin sortir et rencontrer des personnes autres que sa petite famille imposée, même pas adorée, si ce n'était Mirza le petit chien. 
    Ce pourrait-il qu'un visage, une odeur, un évènement, déclenche en lui un électrochoc?

    L'un d'eux prit la parole. Raconta une histoire assez étrange. Il était question d'une épidémie mortelle de grippe déclenchée par un vaccin contaminé. Ses mots devinrent incompréhensibles, son corps se tendit, des spasmes dû à une tres grande nervosité l'agitèrent violemment.
    Des hommes, d'une carrure impressionnante l'agrippèrent par les bras et manu militari  l'entraînèrent vers un ailleurs... meilleur?

    Au loin, on entendait les cris d'un homme que l'on torturait, puis... le silence.

    Pour la première fois Jérémy Shannon eu peur.

    La nuit, des flash hantèrent ses rêves. Des souvenirs essayaient de se frayer un chemin.

    "Pourquoi toutes ces piqûres, il n'était pourtant pas malade!"

    Au vingtième jour.
    - Docteur Shannon, nous sommes fiers des incroyables progrès que vous avez accompli. Votre mémoire n'est en rien altérée.
    - Vous pensez que je vais un jour me rappeler...
    - Laissez faire le temps !
    Alors, qu'en dites vous ! vous l'acceptez ce poste de professeur?
    (devant ma stupéfaction) Comment ? on ne vous à rien dit ?
    Nous souhaitons vous intégrer dans notre équipe afin que vous preniez en charge les patients de l'établissement !
    - Je ne sais même pas qui je suis !
    - oui, mais nous, nous savons ! Faites nous confiance.
    - Docteur Kaiser ! On se connaissait avant que je...
    - Rien n'est impossible.
    Suivez moi, je vous accompagne dans vos nouveaux appartements. Votre femme vous y attend.
    Thérésa a trouvé l'appartement si chaleureux. Un véritable coup de coeur.

                                                    *****
    Entrac't

    A mon tour je pris la parole :
    - ma supposé épouse m'a laissé entendre que j'avais eu un accident pas un virus ! et puis tout ça ne colle pas.
    - tu as dû tres mal interpréter ses paroles. Et puis, cela n'a pas vraiment d'importance... tu es toujours en vie !"

    Après tout, il avait peut être raison, et puis, je vivais ma première journée agréable depuis mon réveille hors de mes quatre murs...
    Une journée pitoyablement agréable...

     

    A suivre...

    Google Bookmarks

    votre commentaire