• - (Jan) Bonjour Jim, bonjour Janette. Vous allez  bien?

    - (Jim) Bonjour Janette, bien passées ces vacances?

    - (Janette) Assez bien malgré que le soleil jouait trop souvent à cache cache avec les nuages.

    - (Jim) J'ai comme l'impression que nous ne sommes pas seuls.

    - (Janette) J'avais la même sensation. Comme c'est bizarre...

    Vous voyez Jim, non pas qu'il nous ait lâchement abandonné, ça on commence par en avoir l'habitude, il titre son article par: le retour de DSK. Comme si notre retour n'était pas plus important que celui d'un homme muté en lapin, qui a confondu FMI et Femme de Ménage Incluse, qui aura fait tellement du bien, économiquement parlant, en tant que directeur du fond monétaire international... que le monde entier est en train de s'écrouler. Non, notre réapparition en ce lieu est pour lui... tout a fait normal.

    - (Jan) Je m'excuse. C'est que ces derniers temps, on tournait en rond. Alors il était plus judicieux...

    - (Janette) ... de nous tourner les talons.

    - (Jim) C'est pas gentil Janette...

    - (Janette) Pourquoi je devrais être sympathique avec cet être ingrat. Être ou ne pas être, la est la stupide réflexion que ce fait Jan à notre sujet.

    - (Jim) Je parlais du lapin, enfin de Dominique. Cet homme est méritant, courageux et j'attends son explication de pied ferme afin que...

    - (Janette) Que diable, si il a pris son pied, de ma part, c'est un coup de pied aux fesses qu'il se prendrait.

    - (Jan) Dominique, nique, nique...

    - (Janette) De grâce, on nous l'a fait cinquante mille fois. Décidément, vous ne faites rien pour je vous pardonne.

    - (Jan) Vous êtes splendide Janette. Le repos vous aura fait du bien au teint...

    - (Janette) Non, ça c'est une couche de maquillage, du fond de teint qui vous fait toucher un peu plus le fond...

    - (Jim) As-tu entendu parler de ces quinze patrons du CAC 40 qui proposent de taxer les plus riches ?

    - (Jan) Taxer ? Plutôt de distribuer les miettes. On se fiche de nous royalement. Des riches qui sont contre les privilèges des riches, le jour où les coqs pondront des oeufs...

    - (Janette) N'importe quoi. Le jour où les poules...

    - (Jan) Pour vous entendre dire que vous l'entendez pour la énième fois ?

    - (Jim) Venant en au fait. Le bébé de Carla, il lui fera gagner les élections ?

    - (Janette) Il les gagnera le doigt dans le nez. Bébé or not bébé...

    - (Jan) Je suis du même avis que Janette. Les doigts dans le nez, on n'est plus à une grossièreté près...

    - (Janette) Crotte alors, toujours à mettre votre nez dans les affaires des autres. Et puis, ce bébé, il sera si beau... que le monde entier n'aura d'yeux que pour lui... Elle est trop belle cette romance...

    - (Jim) ils se marièrent et vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours... pendant ce temps, le peuple paya bien cher leur idylle...

    - (Jan) Bien, bien... Au fait DSK est arrivé en France, et c'est l'embarras au PS.

    - (Janette) Allons Jan, c'était déjà le bordel avant. Disons que ça va l'être un peu plus... Tandis que nous, on va se réjouir de voir cette belle famille recomposée, se décomposer à nouveau de plus belle.

    - (Jim) Chouette, la bourse chute de 5% aujourd'hui. Tu crois Jan que l'on peut commencer à investir ?

    - (Janette) Non !!! pas vous Jim. Vous l'homme de gauche, parler ainsi. Décidément rien n'est plus comme avant...

    - (Jim) Ben, c'est que... pourquoi toujours les mêmes qui s'enrichiraient. Et puis, zut... j'ai besoin d'oseille. C'est certainement pas sous le sabot d'un cheval que je risque de le trouver...

    - (Jan) T'as besoin d'argent et tu parles d'investir en bourse? Là, je ne te suis plus. Bref, si tu veux prendre des risques à court terme c'est ton droit. Par contre, si tu vises le long terme ça peut valoir le coup mais attention... il faut être très prudent...

    - (Janette) Vous perdez la tête, Jacques Chirac perd la tête, et moi, je vais aussi finir par la perdre...

    - (Jim) Vous savez Janette, n'est pas Marie-Antoinette qui veut, et puis, le procès de Jacques Chirac, il aurait dû avoir lieu depuis si longtemps. La classe politique dans son ensemble fut très compréhensive envers cet homme qui fut notre... qui fut... mince j'ai oublié...

    - (Jan) On aura retardé l'échéance jusqu'à la déchéance. Et puis, le procès des emplois fictifs devraient avoir lieu tous les jours. Combien de nos élus le sont sur des emplois que je juge fictifs... tant je me demande à quoi ils peuvent bien servir...

    - (Janette) Toujours aussi méchant le Jan. Vous n'êtes qu'en être aigrit, sans saveur...

    - (Jim) Mais non Janette, vous ne voyez pas qu'il plaisante. Ces gens ont fait de grandes études et cela se ressent. Ils nous le font payer plein pot. Chaque fois qu'ils se remémorent les brimades de leurs petits camarades, les bizutages humiliants, les belles filles pas vraiment comme les autres qui les regardaient comme de piètres intellos même pas rigolo, ou que des professeurs de gauche, car ils sont tous de gauche, leurs en faisaient baver comme des crapauds... ils augmentent nos impôts avec un : bien fait pour ta gueule, t'avais qu'a être meilleur à l'école...

    - (Jan) Vous savez Janette, tout ce que l'on dit n'est pas systématiquement vrai. Vous vous rappellerez du jour où vous m'avez rencontré et vous vous direz...

    - (Janette) ... j'aurai mieux fait de me casser une jambe.

    JS

    Google Bookmarks

    votre commentaire