• Avant les gilets jaunes, y avait les jaunes...

     

    Article précédent des 3 J : De W.Ginet à Ginette, en passant par les gilets jaunes et les gillettes oranges jetables

    Nous nous sommes quittés, les 3 J et vous sur un doute. Et quel doute ! A qui pouvons nous encore faire confiance ? Au gouvernement ? Qui gouverne... ment, c'est écrit. C'est dit. Aux syndicats ? Autant croire en ces temps hivernaux, saison de cadeaux, au Père Noël. Aux journalistes ? Vu le traitement de l'information faite par ces derniers, l'audience des journaux télévisés et papiers risquent de s'en ressentir. Tout comme les températures, la baisse prédominera. Mais ça, c'est une autre histoire...

    Acte 2

    C'est l'hiver. La chaleur fait défaut malgré le réchauffement climatique. Mais de quelle chaleur parle t-on ? De la chaleur humaine. Celle qui rend les Hommes meilleurs. Plus dignes. Plus humbles. Plus sensibles à la condition de leurs semblables. Mais pas seulement. Mais voilà, en cette nouvelle année, encore une fois, nos vœux ne seront pas exaucés. 

     

    (Janette) - Décidément, vous naviguez entre le passé et le néant Jan !

    (Jan) - Moi pas bien comprendre le sens de vos mots Janette. Si vous vouloir dire que moi mélanger les genres pour mes intro c'est vrai, moi faire exprès. Moi tester nouvelle façon d’écrire.

    (Jim) - Laissez tomber Janette. Je pense qu'il nous prépare un retour. Celui du livre III "des enfants de l'atome" . En passant, vous ne pourriez pas parler normalement. C'est un peu chiant à la longue.

    (Jan) - Merci Jim. Doublement merci. Oui je vais à nouveau parler normalement. J'avais l'air un peu con, je le conçois. Quant aux enfants de l'atome, je songe au livre III. Voir plus. A une refonte totale des textes précédents.

    (Janette) - Allons droit au but. Je déteste les gilets jaunes. Ces bons à rien qui passent leur temps à tourner en rond. De ronds-points en poing dans la gueule.

    (Jim) - Rien ne vous touche Janette. Même pas la détresse humaine. Même pas la misère humaine.

    (Janette) - Parlez plutôt de misère intellectuelle. Cela me conviendrait beaucoup plus. Où croyez vous que tout cela va nous mener ?

    (Jan) - Dans le mur malheureusement. Le mal est fait. Mais tout cela a commencé il y bien longtemps. On en parlait déjà en 2007. On avait, vous et moi, et je le regrette, en grande partie raison.

    (Janette) - Pas sûr que nous partagions le même point de vue.

    (Jan) - En effet. Vous ne juriez que par votre Nicoco (Sarkozy pour ceux qui ne suivaient pas nos aventures de l’époque). Et il s'est planté. Et de quelle manière.

    (Jim) - La gamelle. Franchement fallait vraiment être naïf pour le croire.

    (Janette) - Mais bien sûr ! Votre François a fait par la suite beaucoup mieux avec sa bande de rigolo.

    (Jim) - Certes, c'était pas le Pérou avec Hollande. D'ailleurs depuis je doute et je redoute que Jan finira par avoir raison.

    (Janette) - Espérons que non. Ses prédictions a deux sous sont assez flippantes.

    (Jan) - Je n'ai fait aucune prédiction. Juste un constat. Maintenant à chacun de prendre ses responsabilités. Si les différentes politiques menées nous mènent droit vers le fascisme, à eux de voir.

    (Janette) - Et ça ne vous fait même pas peur ?

    (Jan) - Pour avoir combattu les idées venant tout droit de l'obscurantisme, et ce depuis la création de nos premiers blogs, j'estime, que j'ai le droit aujourd'hui de dire que je m'en fiche. Ça fait mal mais c'est comme ça. On a été trahi par tous. Les politiques, cela va de soi, mais même par nos propres frères. Humains comme nous, mais inhumains dans leur façon d'agir.

    (Jim) - Je sens poindre le désespoir. Jan broie du noir.

    (Janette) - Un petit massage vous ferait peut-être du bien. Qu'en pensez-vous ?

    (Jan) - Détrompez-vous. Pour le massage je n'oserais accepter. Et non, je suis égal à moi même. J'observe. Je commente. Et chacun en tire ce qu'il veut.

    (Jim) - Si le Nicoco à Janette s'est planté. Si mon Francinet s'est planté et que Manu se plante manu militari... qu'allons nous devenir ?

    (Jan) -  L'avenir nous le dira. Mais bizarrement mon titre ne vous a pas interpellé ?

    (Janette) -  Si je l'ai trouvé étrange et je n'oserais dire ma pensée...

    (Jim) -  Alors ne dites rien. Vous  pensiez à qui en particulier Jan ?

    (Jan) -  La liste serait trop longue. A chacun de se faire sa propre opinion depuis ces 15 dernières années. Voir plus. Mais il est vrai que sur un seul point récent je pourrais donner aussi bien raison à Monsieur Macron qu'aux gilets jaunes.

    (Janette) -  Y'a que vous pour les mettre sur la même marche du podium. Qu'est ce qui leur vaut cet honneur ?

    (Jan) -  Tout simplement Monsieur Macron a raison, pour son élection, une large majorité de français ont voté pour sa politique... qui faisait la part belle aux plus riches.

    (Jim) -  Et les gilets jaunes dans tout ça ?

    (Jan) -  Le fait qu’ils rejettent les syndicats qui ont appelé à voter pour Monsieur Macron.

    (Janette) -  Mais vous êtes fou ! Et la Marine ! Vous avez oublié ? Elle était à deux doigts du pouvoir.

    (Jan) -  Mensonge. Énorme mensonge. Ses chances étaient nulles quelque soit le candidat en face. Pourquoi avoir fait croire cela aux gens. Pourquoi la CGT et les communistes ont appelé à voter pour Mr Macron. Et les autres aussi d'ailleurs.

    (Jim) -  Cela ne suffit quand même pas à les mettre au banc des accusés.

    (Jan) -  La loi travail qui l'a proposé ? Qui l'a signé ? La retraite à 62 ans qui l'avait dénoncé et qui la mise en place avec encore une fois l'accord des syndicats. Et le travail du dimanche, et ...

    (Janette) -  Mais... c'est le progrès Jan ! Ne soyez pas réac !

    (Jan) -  Acceptez alors que des personnes ne soient pas d'accord avec vous. Sinon la prochaine fois, tous ceux qui, à coup de mensonge et d’égoïsme veulent protéger leur butin, ne pourront que s'en prendre à eux mêmes si la France, si l’Europe s'embrase. Il n'est pas trop tard mais le risque grandit. Il est à nos portes. Je l'entends déjà frapper... 

    (Janette) -  Et... et... vous nous dites cela le plus sereinement possible. Comme si ce n'était pas si grave que ça. J’espère qu'une suite sera donnée à nos propos. En attendant, je ne vais plus fermer l’œil de la nuit. Mes millions, ils sont où mes millions. Vite que je les mette à l'abri. On veut me les voler!

    (Jim) -  Allons Janette, Jan plaisante. Vous verrez, le PS sera à 45% . Les républicains à 42% . et "En marche vers la sortie" à la troisième marche du podium avec 35% des voix . Tout va très bien se passer ma très chère.

    (Jan) -  Trop fort Jim. Tout d'abord, il faudra voir plus loin que les échéances électorales du mois de mai. D'ailleurs si j'additionne les trois résultats, cela fait 122% . Alors quitte à vouloir rassurer Janette, soyez au moins crédible. Ne soyez ni journaliste, ni politique. Et pour finir, les fascistes qui prendront le pouvoir ne sont pas ceux auxquels vous pensez. Probablement même que personne ne les connait encore. Cela se fera en un éclair. Un soir où le ciel sera sombre et menaçant. Une nuit où l'orage, la pluie nous glacera les os et ce jour là, on regrettera la chaleur humaine celle que l'on aurait dû propager dans le cœur de chacun mais ça, comme j'ai l'habitude de le dire, c'est une autre histoire.

    (Jim) -  Allons Jan ! Certes vous ne les connaissez pas encore, mais vous avez votre petite idée sur la question. Je me trompe ?

    (Jan) -  Tout comme une course de vitesse, les participants sont dans les starting-blocks. Maintenant vous dire qui arrivera en tête, c'est aujourd’hui assez compliqué. L'avenir nous le dira et ce jour là, il est fort à parier que ceux qui détestent les gilets jaunes aujourd’hui, leur combativité, leur fierté à rester debout seront les premiers à venir pleurer à leurs pieds afin de chanter la marseillaise dans les rangs. C'est ainsi, à chaque période de l'histoire... 

    JanSheng le 6 janvier 2019, d'une nouvelle ère peut-être...

     

     

    « De W.Ginet à Ginette, en passant par les gilets jaunes et les gillettes oranges jetablesGilets Jaunes, gilets jeunes, gilets femmes ou du troisième age suivi de : Mais c'est qui a la plus grande »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Janvier à 01:04

    Coucou JanSheng, merci pour ton passage et ton petit mot qui m'a fait plaisir. Voilà, Papa est parti, le 4 Janvier. C'est très dur. C'est... surréaliste...Je ne sais pas, je ne sais pas quoi dire...cela fait 8 mois que nous vivons, ma mère et moi dans un monde parallèle, des mois que tout n'a aucun sens, que je me suis rendu compte que rien ne peut arrêter la marche du cancer, que la chimio ne peut rien, qu'ils ne savent rien, que cela ne sert à rien, qu'ils sont impuissants, que tout est chimère, que tout est néant. Aucun progrès n'a réellement été fait, ils ne savant rien. on fait faire de la chimio aux gens pour leur faire croire qqch qui n'existe pas. Et la chimio détruit encore plus vite...bon , j'arrête..Pour les gilets jaunes, tu me connais depuis suffisamment d'années pour deviner ce que je pense. Je suis et toujours été  quelqu'un pour la paix mais je suis quelqu'un pour la justice, la démocratie et le droit de s'exprimer. Il y aurait tellement à dire...Merci mon cher JanSheng pour tes marques d'amitié, pour ta gentillesse depuis des années, et pour ton silence affectueux. Pour tout cela , je te remercie affectueusement.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :