• Bernard Tapie le SDF de la politique: vive le club med....

    Publicité:
    Alors que la vague de froid frappe la France, pourquoi pas des vacances sous le soleil avec le club méditerranée !


    - Nooooon  !!!! le navire coule, les femmes et les enfants d'abord...
    - Jim tu es où, je ne vois plus rien, les vagues emportent tout sur leur passage...
    - Jan, vite ! je me noie...glouglouglou...lance moi une bouée de sauvetage...
    -  trop tard Jim, monsieur Bernard Tapie a prit la dernière, je ne peux plus rien pour toi....


    Sur cet entre-fait Jim se réveilla...

    - Jan, j'ai fait un bien drôle de rêve, et il me le raconta...

    Pour des raisons techniques et pratiques, je n'ai pu que vous rapporter les quelques lignes ci dessus. Merci pour votre compréhension...


    - c'est à cause des dernières nouvelles, mais veux tu que je te raconte une petite histoire ?
    - pourquoi pas.

    " Il était un jour, un homme, qui parlait si bien qu'il réussit à charmer aussi bien les femmes que les hommes..."

    - eh ! tu va pas nous raconter une histoire cochonne !
    - écoute la suite, et tu verras. "

    " ...les gens de tous les bords..."

    - J'en étais sûr, elle est salace...
    - Jim tu me laisses parler s'il...te...plaît....

    "...de tous les bords politiques, même et surtout de gauche...il va s'en dire que chacune de ses paroles devenaient d'or...mais son pouvoir était aussi de transformer le faillite des entreprises en réussite...personnelle.
    On se bousculait au portillon pour être à ses cotés, mais tout a une fin même les plus belles histoires. Alors après avoir "coulé" des personnalités de gauche, ensuite sa fortune, il devait trouver un moyen de rebondir, ce qu'il fit en soutenant un homme de droite. Le pari était il risqué? pas vraiment...
    Lorsque le grand jour arriva "vive le président", pour le remercier on lui offrit un superbe cadeau d'une valeur inestimable: l'amitié et plus si affinité...
    Mais cet homme aimait tellement les affaires, tout comme il aimait le football, qu'il saisit la balle au bond en fourrant son nez dans les affaires du club méditerranée presque moribond..Le miracle eu lieu, le cours remonta.
    En affaire pour réussir, il faut maîtriser les "coûts" bas, ce qu'il ne tarda pas à mettre en exécution. Fausse vérité ou vrai mensonge, nul ne le saura jamais...Une chose était sûre, il allait sauver le groupe....
    Coup de théâtre, neuf mois après, il accoucha d'une nouvelle vérité qui étaitt bien loin d'être partagée de tous: le modèle économique du Club ne serait pas viable...Ni une ni deux, il vendit toutes ses actions empochant au passage une superbe plus-value.

    - je n'ai pas tout compris à l'histoire, ni à la moralité, tant soit peu qu'il y en ait une.
    - en politique comme en affaire je ne sais pas si on peut parler de moralité. Le peuple crée les mythes, les légendes. Le modèle français est un modèle de contradiction, il ne supporte pas que des petits entrepreneurs s'enrichissent, mais il accepte par exemple que des "stars" du football gagnent des sommes colossales.
    - on en reparlera ?
    - Si tu veux, car le sujet est passionnant, mais cette histoire s'arrêtera ici...
    En politique, certains n'ont pas besoin de domicile fixe, car ils ont tellement d'amis,sur qui compter
    à gauche comme à droite,  qu'ils auront toujours de quoi manger, boire et dormir.

    JanSheng

    « L'étrange Noël de Mr Duchossoy (Un an trop tôt: entrez dans le rêve 6/6)Copenhague mes mauvaises fréquentations : échec à la conférence sur le climat »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :