• Brexit : à quel jeu pervers joue-t-on ?

     

    (Janette) - Il a sacrément changé le fils Veyre. L'avez-vous vous Jan ?

    (Jan) - Je l'ai croisé mais il ne m'a pas reconnu. Sincèrement, ce n'est pas plus mal, on n'a jamais réellement été des amis.

    (Jim) - De qui parlez-vous ?

    (Jan) - D'une vieille connaissance qui un jour, a tout plaqué pour devenir curé. C'est son choix après tout.

    (Janette) - Certains noms sont prédestinés. Rien qu'à les entendre vous pourriez deviner la profession ou la passion de celui qui le porte.

    (Jan) - Je crois que l'on appelle cela un aptonyme.

    (Jim) - Monsieur possède des connaissances et il tient à nous le faire remarquer.

    (Jan) - Excusez moi du peu mais c'est Janette qui nous parle du Père Vey...

    (Janette) -Pour le coup, ça la fout mal. Surtout après certaines  affaires qui ont secoué l'église.

    (Jan) - Je ne sais pas de l’Église ou des victimes qui est le plus secoué mais parlons d'autres choses. Parlons du Brexit.

    (Jim) - Parfois je ne vous suis pas. Vous parlez d'un ami qui ne l'est pas. D'un curé que vous appelez Père Veyre. D'affaires que vous n'osez nommer au risque de vous étouffer. Je ne vois pas ce qui...

    Désolé, je pense avoir compris. Oui je confirme, parlons du Brexit. D'autant plus que c'est l’hystérie générale.

    (Jan) - On attise la peur de l'autre. On invente des ennemis imaginaires ou bien on tait des vérités qui malheureusement ne peuvent  échapper à personne. On monte les peuples les uns contre les autres. On va jusqu' à diviser les anglais entre eux.

    (Janette) - Pour une fois je serais d'accord avec vous Jan, les politiques de tous bords, de tous pays mais aussi les journaux, les grandes banques d'affaires, les grands patrons, tous n'ont qu'un objectif, créer la terreur.

    (Jim) - Vous pensez que le meurtre de cette jeune députée en serait la triste conclusion ?

    (Jan) - Malheureusement, on est bien loin de la conclusion. Je dirais même que l'on est qu'au début de la politique de la terre brûlée.

    (Janette) - La terre est un véritable paradis et, force est de constater que certains voudraient qu'elle soit un enfer.

    (Jan) - Décidément, ce soir j’assiste à un véritable miracle, nous sommes Janette et moi sur la même longueur d'onde. Pourvu que cela dure.

    (Jim) - J’espère le contraire. J'aimais bien nos débats musclés qui finissaient toujours autour du verre de l'amitié. Si c’est pour acquiescer bêtement à chacune de nos paroles, autant que je reste chez moi.

     

    Le 18 Juin 2016

     

     

    « La CGT : des vandales, des fripouilles qui ne respectent rien.« Je n’ai rien dit » : Liberté et démocratie »
    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :