• Chaque chose à son plancher, même les marchés...

    J'aurai profité d'un peu plus de temps libre pour regarder assez régulièrement une chaîne musicale de la TNT. Quelque soit l'heure, les clips ne variaient guère.

    Ce genre de chaînes devraient expérimenter des programmes qui inciteraient les auditeurs à s'intéresser à d'autres styles de musique.

    Malheureusement, elles n'ont qu'une visée commerciale et utilisent l'arme du matraquage promotionnel.

     

    Plus rien n'arrête la chute des bourses mondiales. Aux quatre coin du monde, les dirigeants politiques s'activent pour l'enrayer. Pus ils parlent, plus la baisse s'accélère, pour une simple raison : plus personne ne leur fait confiance.

    Le prochain point bas qui pourrait être atteint serait les 3200 points. On y est tout proche.

     

    Les politiques vont chercher à faire croire que la remonté des cours qui se dessine dans les jours prochains sera dû à leur concertation. Ce qui sera évidemment un mensonge.

    Lorsque les plus gros investisseur auront décidé qu'il y a de l'argent à gagner et qu'ils auront suffisamment plumé les plus petits alors seulement à ce moment là, la bourse repartira de l'avant.

    Durant ce laps de temps, les marchés pourraient être très nerveux et les "manipulations" - par injection de fond - des indices assez fréquentes.

     

    L'agence de notation standard & Poor's m'a littéralement scotché. Elle aura osé abaisser la note triple A des États-Unis. Faut-il y voir un signe politique ?

    En attendant, cela ne va arranger les affaires de l'économie américaine et mondiale.

     

    En regardant la pub du king d'Éric Cantonna pour les déodorants du groupe l'Oréal, me sont revenus les propos qu'il tenait récemment contre le système capitalisme français. Octobre 2010, il estime que le meilleur moyen de faire la révolution serait de faire plier les marchés financiers en retirant son argent déposé sur les comptes bancaires. Par la suite et devant l'ampleur du buzz suscité par ses propos, il annonce sa participation. Sauf que, son retrait est symbolique. Une "bonne" idée qui fait un flop...

    Aujourd'hui, on est bien loin de la révolution suggérée par le "king". Tout ça sent pas bon...

     

    On va peut être - certains diront enfin - vendre nos rafales à des pays arabes. Comme quoi, faire la guerre en Libye à des fins "pacifistes", nous profite pour vendre des armes de guerre. 

     

    Après le scandale DSK, voilà qu'arrive l'affaire Lagarde. Cette dernière qui s'est prise les pieds dans le tapis, pourrait se faire prendre la main dans le sac. Pendant ce temps, le reste du monde nous regarde bizarrement. Et moi, je désespère de plus en plus devant ces petits arrangements entre amis au détriment du peuple.

     

    Heureusement, le championnat de foot qui recommence nourrira les prochaines conversations tandis que Raymond  Domenech touchera ses 975.000 euros sans paser par la case ridicule...


    Comme quoi, tout va pas si mal...

     

    JS

    « Les jours passent vite. La nuit obscurcit trop souvent nos esprits...Les jeux de hasard ont une certitude, celle de perdre. »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :