• Destination Moon (le film)

    Découvertes musicales, coups de coeur du passé, et tous ceux du moment :

    Face A : Light Orchestra - Confusion (Album : Discovery / Année : 1979)

    Face B : Jean Michel Jarre - Oxygène (Part IV)   (Album : Oxygène / Année : 1976)

     

     

     

      ~~~~ Big Bang Cinéma ~~~~

     

    Destination Lune
    Réalisateur : Irving Pichel
    Musique : Leith Stevens
    Acteurs : John Archer (Jim Barnes), Warner Anderson (Dr. Charles Cargraves), Tom Powers (General Thayer), Erin O'Brien-Moore (Emily Cargraves)
    Genre : Science fiction
    Durée : 91 minutes
    Film américain
    Année : 1950

    L'histoire : Quatre astronautes américains décollent à bord d’une fusée en direction de la Lune. Leur alunissage s’avère difficile et ils consomment plus de carburant que prévu. Une course contre la montre s’engage pour alléger au maximum le vaisseau. Reviendront-ils tous saints et saufs sur Terre ?

     

    Destination_Moon_DVD.jpg

    Ce que j'en ai pensé (note : 3/5) : A voir au moins un fois dans sa vie terrienne, ce film lunaire, annonciateur de l'âge d'or du cinéma de SF.

    Ce long métrage qui pourrait être considéré comme un "documentaire scientifique" est avant tout un film de science-fiction qui raconte les aventures de quatre hommes voyageant dans un vaisseau spatial en direction de... la Lune.

    Les scientifiques américains qui mettent en œuvre ce projet, vont utiliser un procédé révolutionnaire : la propulsion nucléaire. Cette fusée va créer la psychose dans l'opinion publique (L'URSS n'y étant pas pour rien). Le gouvernement est alors sur le point de stopper le voyage. Le départ est donc décidé en catastrophe par nos quatre valeureux compagnons.

    Ce film qui a malheureusement mal vieilli reste malgré tout, pour les amateurs de science-fiction, une référence. On peut imaginer le choc qu'il aura produit sur les spectateurs en 1950. En 2012, c'est surtout la quasi fin du film et ces magnifiques images qui m'auront intéressé.

    Après Destination Moon, quelques grands classiques de science-fiction verront le jour. Des films qui m'ont fait rêver plus jeunes et qui j'espère, me feront encore rêver. Mais ça, on le saura prochainement... En attendant, je m'offre quelques minutes supplémentaires... dans la Lune.

    « Le principe de la grenouille chauffée par Olivier ClercLe testament du Docteur Cordelier »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :