• Gilets Jaunes, de Notre-Dame à votre drame

     

    «C'est un message qu'elle - la cathédrale - nous envoie. Je le sais, je suis rentrée. Il y a quelque chose qu'elle nous dit, le tout c'est de l'entendre». Madame Brigitte Macron

    Parfois les images se choquent nous entrechoquent. Les événements s'enchainent, tout comme on enchaine des Hommes à des libertés qui portent bien mal leur nom.

    Le même jour, quelques heures avant que les flammes se mettent à dévorer la cathédrale Notre-Dame, je parcourais des articles sur les horribles scandales à répétition qui frappent depuis trop longtemps déjà l’Église.

    Quel que soit le dieu qui a créé le monde, comment peut-on imaginer qu'il ne soit pas en colère.

    Quasimodo aurait trouvé cela bien laid.

    A chacun ses croyances.

    Le miracle de San Gennaro (Naples), c'est l'histoire d'un sang qui se liquéfie ou pas. Il appartiendrait à l'évêque de Bénévent et futur saint patron de Naples qui fut décapité lors des grandes persécutions ordonnées sous le règne de l'empereur Dioclétien. Cela c'était il y a bien longtemps déjà.

    Pour la petite histoire si le sang se liquéfie, c'est de bonne augure. Dans le cas contraire, des heures sombres sont à prévoir.

    Certains en riront, la majorité s'en fichera tandis que pour d'autres, la mauvaise nouvelle leur glacera le sang. Car malheureusement, coïncidence ou pas, des catastrophes désastreuses surviennent les années sans.

    Au fait pour 2019, on verra bien.

    A chacun ses croyances.

    Je disais donc que le jour maudit où la cathédrale s'embrasait, je m'informais sur l'actualité, et évidement je ne pouvais faire l'impasse sur les gilets jaunes.

    Que penser de tout ce déchainement de violence. Je ne suis pas là pour donner les bons et les mauvais points, ni d'ailleurs pour jouer du poing.

    Plus ce mouvement, qui fait jalouser les syndicats incapables de faire arpenter la rue plus d'une journée ou deux par leur troupe qui ont de plus en plus de mal à croire en eux, dure et moins je comprends les motivations d'un gouvernement qui semble prendre des vacances prolongées.

    Au jeu des prédictions, au train où vont les choses, si la CFDT qui semble plus proche des gouvernements successifs que des salariés continue sur cette voie, il est à fort à parier qu'elle finira par dérailler. Pour le plus grand bien des travailleurs ?

    A chacun ses croyances.

    Le peuple se divise, le peuple se déchire enfin des centaines de milliers de personnes car le peuple restant s'en fout royalement.

    Payer trop d'impôts il est contre. L'injustice, il est contre. Que des gens meurent de faim, il est contre. Que l'on crève de la pollution, il est contre. En clair il est contre tout ce qui peut nous faire du mal. Mais manifester, ni pensez pas, il est contre. Car cela l’empêcherait de prendre son véhicule à moteur diesel pour acheter des quantités de nourriture à outrance, bourrées de produits chimiques dont leurs enfants raffolent.

    Et dire qu'ils pensent faire le bien. Et encore, pas sûr qu'ils y pensent si souvent.

    A chacun ses croyances.

    Pour finir, quand les gilets jaunes se font matraquer à tord ou à raison. Quand les gens meurent de faim, dans les rues de nos villes, de froid et bientôt "de chaud". D'ailleurs, bien qu'ils soient plus nombreux, les morts d'été intéressent bien moins les médias. Vous trouvez cela bizarre ? Moi pas. Quand des personnes souffrent d'une solitude qui les ronge lentement à l’intérieur, que leur vie devient souffrance. Quand le travail devient un poids trop lourd à porter pour ceux qui en ont, et produit le même effet pour ceux qui en manquent. Quand le travail au lieu de vous intégrez pour désintègre... et bien, tout le monde ou presque s'en fiche.

    Mais voilà la donne à changer le jour où la cathédrale Notre-Dame brula.

    Cela commença par une tristesse qui se propagea à la vitesse de la lumière d'un être humain à autre. Les Hommes se connectaient de nouveau les uns aux autres. Puis, se fut les pleurs de personnes de la très haute société - qui méprisent les petites gens - qui enfin découvraient que le monde pouvait être cruel, que la souffrance existait. Miracle ils redevenaient humains. Puis se fut le rassemblement, nous devenions à nouveau une grande famille où l'amour régnerait sans partage. Puis se fut la générosité. Ceux qui cachaient leur fortune en prétextant de pas en avoir feraient don d'une partie de cette dernière tout en expliquant que de l'argent, ils en avaient pas tant que ça. Évidement, seul la bonne cause avait grâce à leurs yeux. Ils n'attendaient rien en retour..

    A chacun ses croyances.

    Puis se fut l’hystérie, la colère, la désolation, le désespoir, l'abattement. Car le jour d’après, rien n'avait changé.

    Pendant se temps, le très riche Vatican vaquait à d'autres occupations, bien loin de nos préoccupations. Les escrocs imaginaient des coups foireux pour arnaquer les généreux donateurs qui espéraient ainsi se réserver une place au paradis. Pendant ce temps, des monuments, des églises tombaient en ruine.

    Pendant ce temps, une grande majorité de gens se fichaient royalement du temps que je passais à écrire ce texte... mais cela n'est pas bien grave au fond.

    Pour finir, une note d'espoir. D'ici quelques mois, un krach boursier verra le jour. La bulle est prête à exploser, les banques centrales seront-elles la contenir ? Si non, ce jour là, si vous attendez le moment propice pour faire de bonnes affaires, l'argent que vous récupérerez, donc que vous prendrez légalement à toutes ces grosses fortunes, vous pourrez le distribuer généreusement à de bonnes causes mais attention, l'argent rend fou, l'argent rend con. Alors soyez fort, ne succombez pas à la tentation de tout garder car sinon, c'est l’enfer qui vous attend... Croyez le ou pas.

    A chacun ses croyances.

    JanSheng le 20/04/2019, le jour de l'acte 23 des gilets jaunes. De cela l'Histoire s'en souviendra mais sous quelle forme ?

     

     

     

    « Pierre Lapointe - Qu'il est honteux d'être humain (La science du cœur / 2017)System Of A Down - B.Y.O.B. (Mezmerize / 2005) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :