• Le paradoxe ! mais quel paradoxe ?

    D'un coté, il y avait ceux qui mentaient de temps en temps ou de temps à autre, tout comme les autres.

    De l'autre coté, il y avait ceux qui songeaient dire la vérité ou bien mentir. Pas seulement pour faire comme les autres mais pour gagner.... la palme d'or du festival de la canne,  celle qui leurs permettrait de tenir debout malgré le lourd fardeau à porter.

    Les deux se complétaient, se complaisaient, se vautraient dans le mensonge.

    Et puis, il y avait nous, nous que l'on avait éduqué d'une manière quasi "militaire" à croire tous les mensonges, à douter des vérités. Cela pouvait aussi nous arranger...

    Et puis, il y avait moi, moi qui ne croyais plus en rien...

    Un Dieu ! mais quel dieu ? celui qui nous laissait tomber dés que les choses s'envenimaient.

    Un diable ! mais que diable...  si sa queue venait à lui démanger, il nous le fairait payer en déclarant des guerres fratricides ?

    Les politiques ! ces frères d'armes qui regardent les eaux monter, qui attendent que l'on crie à l'aide, qui espèrent que l'on sera plus bas que terre pour que l'on reconnaisse enfin leur supériorité...

     

    D'un coté, il y avait ceux qui veillaient sur notre sommeil et qui nous bourraient l'esprit de rêves inatteignables pour le commun des mortels, puisque c'était leurs rêves...

    De l'autre coté, nous dormions paisiblement, du moins on le croyait... Nos propres rêves s'étaient brisés tel un miroir en mille morceau....

    Chaque matin, on se réveillait plus fatigué, mais qu'importe, on était là, debout, fier, à attendre... à entendre leurs belles paroles qui nous promettaient des jours et des nuits meilleurs... 

     

    - (Jan) qu'est ce qui m'arrive ? pour le coup, je suis en osmose avec les mouvements féministes !

    - (Janette) elles ne disent pas que des sottises !

    - (Jan) certes, mais rien que le mot féministe me fait vaciller.

    - (Jim) qu'ont-elles bien pu dire pour mettre Jan dans cet état ! quoi que, dés qu'une gonzesse ouvre la bouche...

    - (Janette) Jim !!! voyons... surveillez votre langage !

    - (Jim) ben quoi, on peut même plus rigoler. On va bientôt nous interdire de leurs toucher les fesses ! Dans quel monde on vit !

    - (Jan) dans un monde où dés que l'on donne trop de pouvoir aux femmes, elles deviennent des hommes à part entière...

    - (Janette) Vous aussi Jan, vous devenez...

    - (Jan) pas du tout, c'est une constatation...

    - (Jim) si tu pouvais nous donner un exemple !

    - (Jan) tu me déçoit Jim... si vous me le permettez, je souhaiterais revenir à la journée d'hier ; des mouvements féministes ont protesté contre le traitement médiatique de l'affaire DSK.Tout comme elles, je regrette que les hommes, voir même des femmes, puissent faire de l'humour et minimiser ce qu'aurait pu vivre cette femme de chambre (voir certains commentaires d'internautes sous des articles publiés par des sites d'information). Du coup, au regard de certains,on banalise les violences que peuvent subir une femme. Faudra pas vous étonner si dans les jours qui viennent, le comportement de certains hommes va se détériorer tandis que des femmes risquent de passer sous silence leur calvaire.

    - (Janette) bravo Jan !!! j'espère que votre message sera relayé

    - (Jim) trop facile... Moi aussi je peux tenir de beaux discours hypocrites...

    - (Janette) j'ai comme l'impression que le fossé se creuse entre nous deux...

    - (Jan) Janette, si vous le souhaitez, vous pouvez signer une pétition sur ce site www.osezlefeminisme.fr

    - (Janette) je vais de ce pas y jeter un oeil...

    - (Jim) nous avions vu juste, le conflit en Libye s'enlise...

    - (Janette) pourtant mon Nicolas se donne un mal de chien pour régler ce problème au plus vite...

    - (Jan) pendant ce temps, en Syrie, des centaines de persones meurent sous les balles...

    Comment expliquer l'empressement d'intervenir en Libye mais pas en Syrie.... Vous ne trouvez pas cela bizarre ?

    - (Janette) vous me posez là une colle !

    - (Jim) pour revenir à ce que vous disiez Janette, on devrait assister à un tournant dans le conflit lybien, des hélicoptères devraient prochainement rentrer en jeu car dans un mois, si rien n'est reglé on devra rendre des comptes...

    - (Jan) j'aimerai bien connaître les enjeux financiers pour nous français qui sommes en première ligne !

    - (Janette) toujours l'argent ! vous n'avez que ce mot à la bouche...

     - (Jim) et paf, elle t'en bouche un coin !

    - (Janette) assez Jim !

     - (Jim) on peut passer une info sous silence ?

    - (Janette et Jan) laquelle ?

    - (Jim) la défaite des socialistes espagnols.

    - (Janette) bien sûr Jim, on ne répétera pas que les socialistes espagnols ont perdu... ou du moins, se sont pris une raclée..

    - (Jan) tout comme on ne parlera pas trop du mouvement de protestation de la jeunesse espagnole...

    - (Jim) mais on peut parler de la victoire de Lille en championnat de foot !

    - (Janette) c'est pas la ville de Martine Aubry.

    - (Jan) je ne suis pas très sûr bien que je pense comme vous...

    - (Jim) cela est de bon augure non ?

    - (Janette) on vous laisse la coupe, le championnat pendant que l'on gère la présidence du "club". ça vous va Jim ?

    - (Jan) et vous pourrez faire la fête, jour et nuit, rêver encore et toujours au grand jour en scandant "on a gagné... on a gagné..."

    D'un coté, il y a une jeunesse qui se bat pour son avenir, pendant qu'une autre, profite des joies que procure l'enrichissemnt d'un système qui n'est pas fait pour eux...

     

    JS

     

    PS : pour tout vous dire, je suis content pour nos amis lillois, j'ai toujours eu un petit faible pour des clubs tels que Laval, Lens, Saint- Etienne et Lille...

    « Les désirs d'Harlem, une mauvaise valse qui fout le bronxLe Je de la séduction : l'arrache coeur... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :