• Les deux mondes: la crise financière hors du temps (premier acte)



    Le premier cycle: 22001 de l'ère Liberalis.

    Le pays aux innombrables étoiles : le nouveau monde.

    Il y a longtemps de cela, des Sorciers po
    ssédaient les plus grandes richesses.
    Ils étaient les conseillés des dieux.

    Un triste jour de Septembre, les tours de verres s'écroulèrent sous l'attaque des dragons venus du ciel. Elles représentaient le symbole de la prospérité.
    Une vive émotion envahie les habitants de tous les pays. C'est ce jour que l'âge des ténèbres débuta...

    Le chef suprême des Sorciers pressentait des jours sombres .
    Il distribua alors des lingots d'or et d'argent à tous les royaumes du pays afin de relancer l'économie.
    Tout cet argent ne coutait presque rien à l'emprunt, alors certains se dire qu'ils pourraient en gagner beaucoup plus.
    Alors quand l'un d'eux trouva la formule qui ferait des miracles, tous se l'arrachèrent.


    Une nouvelle ère commença, elle serait dévastatrice.

    Les villageois acculaient par les dettes ne survivaient que par l'aide de crédits octroyaient auprès des messagers des Sorciers.

    Quand on leur proposa d'acheter des demeures à prix dérisoire, ils n'hésitèrent pas un instant.
    Ils ne courraient aucun risque, l'investissement serait rentable.
    Ils avaient la parole des Sorciers qui...ne mentaient jamais.
    Du moins, le croyaient ils.

    Une crise sans précédent.

    La formule loin d'être magique, s'avéra  désastreuse. Le système s'emballa et tout s'écroula, et les pauvres villageois ne pouvaient plus rembourser leurs dettes.
    Les demeures ne valaient plus rien, et ils étaient de plus en plus difficile de trouver du travail.
    Les champs ne produisaient presque plus de céréales. Les moissons n'étaient que cendres.
    Les sols ne pouvant plus nourrir; les élevages de bêtes se faisaient rares. La famine progressait.

    Les chevaliers des dieux chassèrent les habitants des lieux.Tout signe de vie disparaissait dans de nombreuses
    cités.

    Ils ne possédaient déjà presque rien et aujourd'hui ils étaient maitres du néant. Ils pourraient contempler les pâles étoiles avant de s'endormir, tant soit peu qu'ils puissent trouver le sommeil.

    Les Sorciers furent dans une position délicate, leurs royaumes tombaient en ruine, ils frappèrent donc à la porte des dieux qui les écoutèrent attentivement.

     

     

           **********

    Au delà des frontières vivaient les habitants de l'ancien monde.
    Leurs dieux  jalousaient les nouveaux conquérants, et scrutaient leurs moindres faits et gestes.
    Par tous les moyens ils voulaient imposer les mêmes méthodes qui selon eux possédaient le pouvoir du bonheur.
    Le Liberalis devenait leur nouvelle religion.

    Quand les premiers signes d'une catastrophe éminente apparurent dans le nouveau monde, ils n'en tinrent pas compte.
    Les dieux de tout bord se convertissaient à cette nouvelle pensée, ils ne juraient que par elle.

    Malgré les protestations de certains, ils persistaient sur cette voie car eux seuls avaient la parole juste, du moins c'est ce qu'ils pensaient.
    Ils n'étaient pas les dieux pour rien.
     
    Le ciel devenait plus noir et l'on voyait les premiers vautours tournoyaient à la recherche de cadavres. Des êtres aux doigts crochus erraient dans les ruelles à la recherche de misérables âmes en détresse.

    Lors d'une assemblée, les dieux changèrent de discours. Ils renièrent le Liberalis qui devenait la cause de tous les maux.
    Leurs discours devenaient incohérents.

    Une nouvelle ère venait de débuter, elle serait terriblement plus subtile....

    Antoine le 12 Novembre 2009

    « Il ya 20 ans, la chute d'un mur , mais aujourd'hui, on va droit dans le mur...Les deux mondes: le second cycle (deuxième acte) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :