• Les larmes ne sont pas que tristesse

     

    Sois aussi chaste que la glace et aussi pur que la neige, tu n’échapperas cependant pas à la calomnie. Il n’est pas de vertu que la calomnie ne sache atteindre.  Shakespeare / Hamlet

    Les enfants de l'atome

    Livre I Chapitre 6

    Cycle : les arrache-coeurs (contes et nouvelles du 21 ème siècle)

    On pourrait croire que la terre est ronde et que le monde tourne toujours et invariablement dans le même sens. On pourrait le croire. Tout comme on pourrait croire au Père Noël mais vous et moi, nous savons qu'il a disparu, sans laisser de trace. Plus de traineau, plus de cadeaux. Les rois mages pleurent les rênes. Tandis que les sapins pinaillent. De fil en aiguille, les pins, les pin-pons donnent l'alerte. Plus de neige en réserve, les nuages tombent en poussière.

    Une cloche sonne sonne, sa voix d'écho en écho, dit au monde qui s'étonne, c'est pour accueillir une âme, une fleur qui s'ouvre au jour  (Edith Piaf).

    On pourrait croire que les enfants de l'atome ne sont qu'une bande de jeunes perdus dans une ville bétonnée à outrance. Mais il n'en est rien. Les enfants de l'atome vous en croiserez partout, où que vous alliez. Des villes à la campagne, dans des squats improvisés ou chez papa, maman.

    Les enfants de l'atome ressemblent à des particules qui gesticulent en tout sens, des particules en fusion qui n'attendent que la matière pour se fondre dans la masse. Mais qu'on se le dise, ils ne sont pas plus ni moins, que des êtres à la recherche d'un idéal dans un monde qui a perdu les siens. Orphelins d'une nation sans morale, ils se construisent un monde imaginaire avec des règles justes, un monde humaniste. Mais qu'on se le dise, le fruit est pourri, les corps gangrénés, la pensée vaporeuse. En fait c'est un monde parallèle au notre, quasi identique. Ni plus ni moins. On ne fait que changer les costumes, les apparences.

    Si le dieu de la neige le désire, les flocons tomberont un jour. Puis, ici et ailleurs, nous assisterons à la naissance de milliers de bonhommes de neige plus ou moins beaux. Plus ou moins heureux.

    Puis le froid s'en ira. Le soleil, la chaleur fera fondre la neige, les bonhommes de neige. De leurs yeux en forme de boutons des larmes couleront. Pauvre bonhommes de neige.

    Mais savaient-ils que leur présence fut indispensable ? Savaient-ils seulement que leur inestimable rôle restera dans les mémoires de millions d'enfants qui un jour, peut-être, sauront que la vie est éphémère ?

    Que la vie n'est qu'un passage obligatoire avec une seule raison d’être : le bonheur.

    Un jour viendra où les enfants de l'atome en prendront conscience.

     

    Antoine le 12 Janvier 2016
    « ♪ ♫ ♪ Le son du jour : Pop, Rock, Indie année 1999 ♪ ♫ ♪Mando Diao : Jukebox Suéde Garage Rock Britpop (Touche MD09) »
    Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :