• Les mystérieux spéléologues : L'héroïne d'une série noire (2/7)

    289985700_54b7f7d1f5.jpgPhoto : www.flickr.com


    Durant ces instants paisibles, on peut encore observer avec une certaine lucidité...Mais le ciel s'assombrit et la seule lumière qui apparaîtra dans la pénombres sera l'éclair ou bien la foudre qui frappera...au hasard ?

    ******

     

    - " Eh Frank, c'est pas le moment de dormir "

    Brutus interrompit mon évasion romanesque.
    Un gros gabarit, avec une sale tronche mais des connaissances
    hors pair dans le domaine de la spéléologie.
    Un véritable scientifique qui n'avait pas la grosse tête, l'expression seulement car sa tête était énorme... Comment sa mère...bon, ça va, je me calme sinon le psy va se la rappliquer.
    Mes pensées commençaient réellement à me perturber, et le mélange des genres me m'était mal à l'aise.
    Et voila que la plaisanterie d'un spy hypothétique laissait place à une véritable consultation. J'en parlerai à mon toubib, il saura me donner un avis éclairé sur la question...en ces lieux si sombres j'en avais bien besoin...

    "- Bouge ton cul Brutus, tu prends toute la gâche"

    La fouine, une petite peste qui se la pète comme c'est pas permis.
    Monsieur a fait des études, monsieur connaît des gens hauts placés, monsieur se mêle de tout... J'encaissais mal ce type...mais je m'accrochais car il y avait... Marie, l'image même de la pureté...
    Marie aux yeux couleurs noisette, dont l'écureuil que j'étais les lorgnais avec envie. Mais mon regard se posait bien ailleurs, j'ose l'avouer...
    Elle avait l'art et la manière de mettre en valeur les parties de son corps...Wouah...
    Cette aspect assez provocateur excitait les hommes, tandis que les femmes la jalousaient.
    Elle s'en fichait royalement, elle vivait comme elle le souhaiter.

    Marie aussi belle que Blanche Neige, avait comme autre adorateur, Charles Simplet, que nous appelions communément " l'Homme des bois " du fait de son aspect négligé.
    Sa tignasse et sa longue barbe fournie lui donnait une allure d'Homme préhistorique.
    Il espérait peut être rencontrer des amis abandonnés des milliards d'années auparavant, au fin fond d'une caverne.
    Ce personnage aussi timide que sournois ne m'inspirait guère confiance.

     

    A suivre...

    JS

    « Les mystérieux spéléologues : L'héroïne d'une série noire (3/7)Les mystérieux spéléologues : L'héroïne d'une série noire (1/7) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :