• Ouverture et fermeture d'un compte bancaire

    Mots clés : Crédit bancaire, Bourse de Paris et l'indispensable musique avec aujourd'hui : BASKERY - Shame & Dance (2011)

    Tout d'abord, une petite présentation de Dexia que vous pourrez zapper si cela ne vous interresse pas..

    Dexia est une banque européenne, leader mondial du financement public local. Avec une capitalisation boursière de 4,8 MdsEUR à fin 2010, Dexia se classe parmi les vingt plus grands établissements financiers de la zone euro.

    L'avenir de Dexia se construit sur deux piliers : une activité de banque universelle en Europe et un leadership mondial dans le domaine des services financiers au secteur public local et des financements de projets. Dexia entend développer son activité de banque universelle au-delà de ses marchés traditionnels (Belgique, Luxembourg, Slovaquie, Turquie) afin de devenir un acteur européen de premier plan, tout en renforçant son leadership mondial dans le domaine du financement public local, grâce à la poursuite de son expansion géographique.
    - Solidité financière
    Dexia a l'ambition de se développer de façon énergique et équilibrée, tout en respectant ses valeurs fondatrices en matière de risque et de solidité financière. Ainsi, le groupe respecte les normes les plus strictes en matière d'octroi de crédits, de contrôle du risque, d'activités opérationnelles et de qualité des produits. Dexia jouit d'une des meilleures notations de crédit du secteur bancaire.
    - Un engagement dans la durée et des valeurs de groupe
    Attentif aux besoins et au bien-être des clients, soucieux de contribuer à un développement harmonieux de la société, de préserver l'environnement et de s'assurer une croissance durable, Dexia s'inscrit résolument dans une perspective de long terme et signe ainsi sa différence (short term has no future).

    Qui ne connaissait pas le Crédit Local de France et son grandissime président (de 1987 à 2008) et créateur de la banque : Pierre Richard.

    Je vous arrête de suite. A ne pas confondre avec l'homme à la chaussure noire, acteur, réalisateur, scénariste de film comique.

    Non là, on s'oriente plutôt vers un scénario noir... Pourtant, dans mes souvenirs, ce groupe bancaire (Dexia) paraissait le plus sûr, financièrement parlant, et aurait pu presque passer pour un placement de père de famille versant un dividende copieux et régulier.

    A ma grande stupeur, il a trois ans de cela, le groupe échappa de peu à la faillite qui ne lui aura laissé qu'un petit moment de répit.

    Certes, elle sera reprise par petits morceaux mais il y de quoi se poser des questions qui laisseront un goût amère... aux salariés.

    Au delà même de la course au gigantisme qui touche toutes les grandes sociétés, il restera des éléments perturbants.

    Que sont devenus ceux qui auront coulé cette banque. A en croire certains, des hommes protégés et bien placés qui continuent leur petit bout de chemin sans aucune entrave.

    Quant aux fameux stress tests que les banques, dans une quasi-unanimité, réussirent sans aucun problème, on nous prendrait pas un peu pour des cons ?

    Bref, voilà comment une banque incontournable dans le financement des collectivités locales, tant en France qu'en Belgique, couple issue du mariage - les bans furent publiés en 1996 - entre le Crédit Local de France et du Crédit communal de Belgique, va terminer son histoire qui avait pourtant si bien commencé.

    Aujourd'hui, ouvrir un compte en banque est devenu simple (même sur internet) indispensable et malheureusement souhaitable. Mais que devient réellement notre argent ? A quoi peut-il bien servir ?

    A jouer à des loteries où les grands gagnants ne seront pas les épargnants, ni les projets personnels ou d'entreprises, mais quelques hommes sans scrupule qui auront trouvé une manière facile de s'enrichir...

    Un sondage publié par le journal France Football indique que plus d'un an après le fiasco de Knysna, le public français n’a toujours pas pardonné l’équipe de France.

    Personnellement, cela fait bien plus longtemps que je ne me reconnais plus dans une équipe où la politique, tout comme l'argent facile, aura pollué l'image d'une équipe sensée représenter et diffuser des valeurs que seul le sport pouvait encore se permettre. 

    Le football dans son ensemble, et bientôt le rugby, sont frappés par cette malédiction mais ça, c'est une toute autre histoire...

    ♪ ♫ ♪ Big Bang Musica ♪ ♫ ♪

    J'aurai pu mettre un titre en relation avec l'article mais ne voulant pas donner de mauvaises habitudes qui pourraient à terme m'éloigner de nombreux artistes, je choisi pour aujourd'hui un excellent titre des BASKERY

    Le tout nouveau titre de BASKERY (trois frangines suédoises, Greta, Stella et Sunniva Bondesson)... c'est de la bombe.

    Je diffuse une version acoustique qui peut déjà vous donnez un aperçu... et je vous conseille fortement d'écouter la version studio dés que possible.

    Sur la vidéo suivante, vous aurez droit à des extraits de leurs différents titres dont le titre Shame & Dance qui fait penser à du bon vieux rock à Paul, John ou Billy.

    A vous de trouver la bonne réponse...

    « Le destin tragique du Père Noël (Seconde partie)La prime à la casse : c'est de la faute à qui ? »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :