• Trafic alimentaire : le musée des horreurs (foodwatch newsletter)

     

    Mangeons-nous des aliments issus de trafics ? On peut se poser la question au vu des premiers résultats publiés par Interpol et Europol dans le cadre de l’Opération Opson qui traque les aliments frauduleux dans le monde entier.

    Les chiffres sont effarants : dans les 61 pays concernés, près de 10.000 tonnes d’aliments et plus de 26 millions de litres de boisson ont été saisis. Chaque année nous croisons les doigts pour que ce soit la dernière, et chaque année nous sommes révoltés par les nouveaux cas de fraudes qui non seulement trompent les consommateurs, mais mettent également leur santé en danger.

    Quelques exemples de l’opération menée entre décembre 2016 et mars 2017 :

    • En France, les douanes, la gendarmerie nationale, et l’Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) ont saisi (entre autres) : 8.000 litres de lait tellement chargés en antibiotiques qu’ils étaient impropres à la consommation ; 180.000 (!) faux cubes de bouillon chez un grossiste de la région parisienne qui ont immédiatement été détruits. L’investigation est en cours pour identifier leur origine, mais surtout leur destination finale.

     

    • En Toscane, les carabiniers ont démantelé un trafic de vin soi-disant « IGP ». La recette de ce breuvage peu ragoûtant : de la piquette mélangée à de l’alcool pur, le tout dans des bouteilles estampillées « origine protégée ». Ce vin était vendu en Italie et à l’étranger.

     

    • En Irlande, d’importantes quantités de viande non réfrigérée, non emballée, non étiquetée ainsi que d’autres aliments (au total 1.096 dont des conserves de fruits et légumes) ont été saisis.

     

    • Des mollusques et 530 kilos de palourdes impropres à la consommation humaine ont été retrouvés suite à l’arrestation de quatre personnes en Espagne. Le nettoyage des coquillages se faisait au mépris des règles d’hygiène et de sécurité, et leur indication d’origine prétendue, le Portugal, était également mensongère.

     

    • Au Danemark, les autorités ont découvert dans les rayons des supermarchés que de l’huile d’olive soi-disant vierge était en réalité mélangée, ou même « lampante », c’est-à-dire normalement destinée à des usages techniques ou aux industries du raffinage.

    Retrouvez une liste plus complète de produits saisis en France et dans le monde.

    L’Opération Opson a prouvé une nouvelle fois que les réseaux criminels derrière ces fraudes sont prêts à tout, tant qu’ils peuvent faire du profit. Selon Interpol, ces mêmes réseaux sont parfois actifs dans le trafic de drogues ou de médicaments.

    Mais, au-delà  d’une opération de ce type menée pendant quelques mois, combien de trafiquants continuent d’inonder les marchés alimentaires en toute impunité le reste de l’année ?
    Si les trafiquants continuent de miser sur l’alimentaire, c’est que le marché est juteux et, surtout, qu’ils trouvent acheteurs. Pour foodwatch, responsables politiques et acteurs de l’industrie agroalimentaire doivent prendre leurs responsabilités pour lutter contre ces fraudes, avec des obligations de contrôle plus rigoureuses à tous les niveaux. A suivre…

    Partagez cette newsletter et continuez d’alimenter le débat sur Facebook et Twitter !

    A bientôt,
    L’équipe foodwatch

    PS : Soutenez foodwatch, pour garantir l’indépendance de nos actions (à partir de 5 euros par mois), C’est le soutien de nos donateurs, et lui seul, qui nous donne les moyens d’agir pour nos droits à plus de transparence et un accès à une alimentation saine. Si vous êtes imposable, 66% de vos dons sont déductibles de vos impôts, dans la limite de 20% de vos revenus. Merci, et on continue !

    « Michel Onfray : "Macron a séduit tous les incultes, ça fait du monde." Olivier Delamarche – Macron, hologramme de Hollande ? »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :