• Une cure d'austérité pour perdre de la graisse ? Régime sec de rigueur...

     

    La crise financière pour combien de temps ?
    CHAPITRE 12

    Special origine des trois J (Texte publié le 11 février 2010 sur le site Big Bang Musica)

    - Wouha ! mais c'est une véritable tempête de neige sévit actuellement.
    Mais c'est qu'on en voit plus le bout de cet hiver! Elle n'est quand même pas pire que celle qui secoue la Gréce !

    - t'as raison Jim, c'est bien plus important. Et dire que les économistes commençaient à nous dire que la crise était derrière nous.

    - ça sert à quoi un économiste ?

    - à rien, soyons honnête (sauf ceux qui viennent sur mon blog. Eux !!! je les adooooore).
    Ils profitent du système alors comment veux tu qu'ils le dénoncent. En fait, ils ne sont là que pour constater.

    - et pour la Grèce t'en penses quoi ?

    - comme pour les banques au plus fort de la crise, on n'a pas choix !  Pourtant on ne devrait pas s'agenouiller à leur chevet. Qu'ils se débrouillent...

    - t'as pas de coeur Jan pour parler ainsi ! tu me choques !

    - je fais un peu de provoc je l'avoue, mais quand même, ils ont falsifié les comptes pour rentrer dans la zonne euro. Ils ont menti sur toute la ligne, alors quand j'entends monsieur Michel Barnier dire qu'il fait confiance au gouvernement grec, y'a de quoi avoir envie d'hurler !

    - ouais, mais c'est la faute des spéculateurs qui spéculent sur une possible faillite de la Grèce !

    -  mais qui se cache derrière ces gens qui jouent avec la misère  ?
    Les banques à qui on vient d'injecter des tas de milliards, et qui se remettent à jouer avec le feu. Celles là même qui crachent dans la main de celui qui vient de les sortir d'une situation périlleuse.

    - tu penses que c'est possible ? elles oseraient ?

    - tout est possible ! c'est ce que j'avais envisagé, et pourtant  je ne suis pas économiste. J'ai déjà du mal à savoir combien font deux + deux...
    Une chose est sûre Jim, on entre dans une crise quand les riches pleurent pour nous faire croire qu'ils s'appauvrissent. Et quant on en sortira, les riches seront beaucoup plus riches. Mais que tous les autres aient de quoi manger, avant, pendant, et après, tout le monde s'en tape.
    La crise, je le répète, elle sera dans les années à venir un grave crise de confiance. Et ce genre de crise débouche généralement sur le pire.
    Mais ce n'est que mon avis...

     

    « Le monde étrange de Jim Carlson (Les archives du blog)Les sans dent : Il vaudrait parfois mieux ne pas ouvrir la bouche. »
    Google Bookmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :