•  

    L’édito de Charles SANNAT

    Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

     Haaaa, mes amis, j’espère que vous payez bien vos impôts jusqu’à la dernière goutte.

    Mes amis indépendants et entrepreneurs, j’espère que vous payez vos charges, vos cotisations, vos rappels, vos taxes, jusqu’au dernier centime.

    Car oui mes amis, vous le savez, Duralex… pas la marque de saladiers, non “la loi est dure” en latin ou un truc comme ça, et quand la loi s’applique pour nous, les petits, les sans-grade, elle s’applique dans toute sa sévérité, sans clémence, et avec force.

    Pendant ce temps, la république exemplaire continue à engraisser ses serviteurs à vos frais.

    Et à propos de frais, il y en a une qui prend le frais à peu de frais, si ce n’est aux vôtres de frais…

    La dame Ségolène…

    Mieux qu’une place au Sénat mes amis, et je dois vous avouer que ce « plaçou » je ne le connaissais pas, je l’ai découvert hier, en écoutant la revue de presque de Nicolas Canteloup sur Europe 1, vous savez, Europe 1, ceux qui virent Natacha Polony, mais c’est encore une autre histoire…

     

    Ségolène la nouvelle reine des neiges !

    Dame Ségo donc, un poil pistonnée, de vous à moi, vient donc d’être recrutée au poste d’ambassadrice pour les pôles arctique et antarctique.

    Si votre première réaction est de partir d’un grand éclat de rire en vous disant que ce n’est pas vrai, que je vous fais une blague et que c’est une joyeuse plaisanterie, je vous accorde que vous êtes sain d’esprit mais que vous n’avez rien compris au concept de république exemplaire.

    Donc c’est sérieux, elle va vraiment représenter les 65 millions de Français, les 11 millions de pauvres, sans oublier nos 6 millions de chômeurs et nos 2 millions de RSA-istes auprès des pingouins… et pour une telle tâche, il ne faut pas être manchot… (Vous apprécierez mon humour potache.)

     

    Combien pour un tel poste à la mords-moi-le-nœud ? 50 000 euros + 30 000 balles de frais de mission = 80 000 euros !

    Voici ce que raconte Le Point, le magazine, qui met un peu les points sur les « i » de notre reine des neiges et qui pose les bonnes questions, à savoir combien cette ânerie coûte-t-elle au con-tribuable ?

    “Lundi 26 juin, sur LCI, Ségolène Royal a confirmé, sans gêne apparente, une information parue dans Le Canard enchaîné : « on » lui a proposé le poste d’ambassadrice chargée des pôles arctique et antarctique, une fonction précédemment occupée par Michel Rocard, décédé en juillet 2016 ; et elle a accepté. Elle devient donc, comme un peu plus de vingt personnes, ambassadrice thématique. Une fonction qui rapportait à son prédécesseur quelque 50 000 euros par an, auxquels s’ajoutaient plus de 30 000 euros de frais de mission. L’ancienne ministre de l’Écologie a-t-elle obtenu les mêmes conditions…”

    Personne ne le sait encore, mais j’aimerais bien que l’on nous annonce que vous comprenez, Dame Ségolène la Reine des neiges ne nous prend pas pour les rois des cons, enfin des con-tribuables je veux dire, et qu’elle s’occupe BÉNÉVOLEMENT, de cette fonction HONORIFIQUE.

    Sinon, elle fait comme tout le monde, elle va BOSSER, travailler, turbiner, taffer, et produire quelque chose de ses 10 doigts… Elle peut même aussi liquider ses droits à la retraite…

     

    Adressons-nous massivement au Président Macron !

    Le Président, manifestement, est à l’écoute des Français puisqu’il décroche même parfois le téléphone au standard du palais…

    Alors écrivons-lui comme nous l’avions fait à France Stratégie en son temps sur un autre dossier pour dire tout le bien que nous pensons de ce genre de petits arrangements entre amis qui n’ont plus leur place dans notre pays à un moment où l’on va demander des efforts importants au peuple de France.

    Pour écrire au Président, c’est directement ici 

    N’oubliez pas de rester d’une extrême courtoisie quelles que soient vos convictions personnelles car nos courroux n’en auront encore plus de poids.

    NON au poste d’ambassadrice des pôles !

    Il arrive un moment où l’indécence doit se faire signifier ses limites. C’est aujourd’hui le cas pour ce poste de Ségolène Royal mais aussi pour les 20 autres postes d’ambassadeurs thématiques !!

    Vous pouvez évidemment faire suivre ce texte aussi bien en version électronique que par courrier postal à notre Président.

    Mes amis, n’oubliez pas, aucun courrier anonyme, aucune insulte, aucune grossièreté à l’égard du Président et de la fonction qu’il représente et incarne ! L’élégance de la colère, le charme de l’impertinence, la distinction de l’insolence, une grande tradition littéraire et artistique de notre pays que le Président ne pourra pas ne pas apprécier !

    Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

    Charles SANNAT

    “Insolentiae” signifie “impertinence” en latin
    Pour m’écrire charles@insolentiae.com
    Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

    Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

     « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

    « Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique