• Une histoire absurde : De la France d'en Haut 1/2

     

    Je m'appelle Jean Émile De la France d'en Haut.
    Je possède une grosse fortune, des châteaux en Espagne, des voitures de luxe, des chevaux de course, et des... serviteurs.
    C'est pas de ma faute si je suis riche, je le dois à ma bonne étoile.

    Pour ceux qui vivraient sur une autre planète, je tiens à leurs rappeler que la crise financière continue de sévir, surtout dans mes affaires.
    Je viens de perdre deux ou trois millions en quelques jours, soit 0,010 % de mon patrimoine.
    Vous les pauvres, vous ne pouvez comprendre les troubles psychologiques que cela entraîne
    Il me reste tout de même suffisamment d'argent pour jouer en bourse et profiter du fort rebond à venir.
    Je peux très bien gagner quelques millions en quelques semaines.
    Là enfin, vous comprenez que cela peut être très éprouvant pour les nerfs.


    Mon psy, G.P, me dit souvent que je m'en fais pour rien. Pour tout vous dire, G.P, c'est mon banquier personnel.
    Il m'a présenté sa femme, une trés charmante personne.
    J'ai comme l'impression qu'elle essaie de me faire comprendre quelque chose.
    Je crois qu'elle est amoureuse... de moi évidement.

    J'ai un charme fou avec les femmes, surtout celles que je rencontre dans les soirée privées.
    Il parait que je ressemble à Shrik, Shrak ou Shrek, enfin... certainement un grand séducteur.

    Mon vrai psy, il est un peu con sur les bords. Je le soupçonne d'être de gauche.
    Il me dit souvent que je serais beaucoup plus heureux si de temps en temps j'oeuvrais pour de bonnes causes.
    Mais... je suis heuuuurrreuuuuux!!!
    Mon problème c'est que je suis annnxxxxieeeux!!!

    Un jour, je lui ai dit chiche, je veux bien donner de l'argent aux nécessiteux, mais je gagne combien dans l'histoire.

    Il a sorti sa calculette. Entre les réductions d'impôts et tout le toutime, le rendement serait de 300%, en plus de la notoriété.
    Il m'a proposé d'autres rendez vous pour qu'on en discute. Au prix qu'il me les facture, j'aurais tout autant préféré lui payer un café, quoique les cafés ne sont pas remboursés par la sécu.

    Son dada c'est la culture.
    C'est un type vraiment intelligent, sinon il serait pas psy.
    Lors d'une séance, il m'a demandé si mon chirurgien esthétique (là, je sais pas pourquoi il a ri), ne pouvait pas améliorer les contours de mon coeur, histoire de l'embellir un peu.
    Quand je disais qu'il était un peu con... et de gauche.


     

    JS

     

    « Le son du jour : Cyril Mokaiesh - Communiste (Du Rouge Et Des Passions / 2011)Une histoire absurde : De la France d'en Haut 2/2 »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :