•  

    Je pensais te connaitre. Je pensais me connaitre. Nous pensions nos plaies.

     

    « - Salut Clarisse ! Alors ta journée, tout s'est bien passé ?
    - Comme d'hab. Une journée de merde. Un peu de vacance me ferait du bien !
    - Chiche ! on se casse. Un petit voyage, rien que toi et moi !
       La mer ou la montagne ?
    - Je m'en fous, tant que l'on fait nos valises. Direction le farniente.
    On plaque tout. On pense qu'à nous.
    - Poses quelques jours et je cale tout ça.
    - J'vais faire mieux, je démissionne. J'en ai marre de ce boulot, de ce petit chef qui se prend pour un autre, des collègues qui sont de vrais cons.
    - OK ! Vu sous cette angle !
    Ton collier, tu l'avais ce matin ?
    - Merde t'as raison.Qu'est ce que j'en ai fait ?
    - C'est pas grave, on va le retrouver !
    - Dis moi, chéri , tu m' aimes ?
    - Mais bien sûr que je t'aime !
    Ah les femmes ! toujours besoin d'être rassurées, mais où as tu bien pu le mettre ?
    - Dis le si je t'ennuie avec mes questions stupides.
    - Non c'est pas ça. Mais je trouve cela tellement banal. Se dire des mots d'amour. On est plus des mômes !
    Je t'aime, tu m'aimes. On se fait la gueule puis on s'aime à nouveau.
    C'est un peu gonflant à la longue !
    - T'es chiant Jim. Nos futurs vacances commencent bien ! Voila notre première prise de tête.
    - Je vais faire un tour. Le temps que tu récupères tes esprits.
    - C'est ça, casse toi !
    Au fait Jim, je pensais t'aimer... j'en suis plus très sûr. »

     

    **********

    Les lumières venaient de disparaître.
    Je stoppais la voiture, et dans l'attente du levé de soleil , je me couchais sur la banquette arrière.
    Fatigué, je m'endormis assez rapidement.
    La sonnerie de mon portable m'extirpa de mon sommeil.

    «- Jim, mais où est tu ?

    Je mis quelques secondes avant de réaliser que j'étais dans un secteur totalement inconnu, plutot hostile.

    - J'en sais rien ! Je suivais les phares de la voiture et puis plus rien !
    Je suis en plein désert !
    - Mais de quelle voiture parles-tu ? Nous n'avons pas quitté le campement !
    - Qu'est ce que tu me racontes là ! Putain de bordel, tu me prends pour un con ou quoi ?
    - Écoute, calme toi ! je t'affirme qu'aucune voiture n'a bougé cette nuit. Je pige rien à ton histoire...
    - OK ! Lorsque nous avons quitté la jungle, je ne voyais plus rien si ce n'est les phares de la voiture de Clarisse....
    - Clarisse ? Qui est Clarisse ?
    - Déconne pas Ben, je suis dans la merde !
    - Peux " Bzzzz " signaler " Bzzzz " gps " Bzzzz "à toi " crcrcrrrrrrrrr......"
    - Ben, tu m'entends ? Ben... Ben, réponds moi. Beeeen, réponds nom de Dieu... répond moi.»

                                                             ***********


    Combien de jours. Combien de nuits s'étaient écoulées.

    Le temps perdait toute logique, toute notion. Le désert serait ma tombe.
    On retrouvera mon corps enseveli sous cet océan de sable, à moins que... je disparaisse à jamais.
    Assis contre la portière de la voiture, je sanglotais.
    La chaleur succédait à la froideur de la nuit .
    Plus d'essence, plus de nourriture, et bientôt plus d'eau et toujours aucun signe de vie.
    Je n'en croyais pas mes yeux, au loin, une oasis. J'essayais de me relever. Quelques pas et puis plus rien.
    Mes membres refusaient les ordres de mon cerveau. Mais était ce encore le mien.
    Une voix l'habitait et je finis par l'adopter.

    «- Lève toi, me dit elle.
    - Je ne peux pas.
    - Lève toi ou je t'abandonne.
    - Non ne me laisse pas.Seul, je ne survivrais pas un jour de plus.
    Regarde moi. Regarde comme je suis beau. Regarde ! je suis debout, bien droit. Je marche !!!
    - Debout ? Mais non mon vieux, tu rampes.Tu ressembles à un serpent qui aurait la vivacité d'une tortue.
    J'ai plus rien à faire avec toi.Tu n'es qu'un pauvre type.
    - Non Ben, ne m'abandonne pas encore une fois.
    -Ben ?
    Tu ne reconnais plus le son de ma voix ? C'est moi... Clarisse ! »


    JS

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique