• Une ombre au tableau : le clair obscur

     

    Marche face au soleil sans craindre la brûlure du bonheur et laisse ton ombre lutter contre les ténèbres dans ton dos.(Li-Cam)
         
                                                                                                                               Photo : JanSheng

    La vie d'une ombre ne peut dépendre que de la lumière.
    Sans elle, aucune vie possible.
    Une ombre n'a pas de visage, pas de mémoire.
    Elle est éphémère, disparaît puis revient.
    On peut l'aimer pour ses formes ou la détester.
    Dans un moment de colère, vous pouvez bien essayer de la frapper, de la rattraper, mais frapper une ombre contre un mur ne ferait que réveiller la douleur qui brûle en vous.
    L'ombre chinoise hante les lieux , quasi invincible.
    Dans le sanctuaire des ombres, elles se retrouvent et elles parlent longuement .
    Elles attendent un nouveau jour, pour reprendre forme.
    Toujours pas de visages, toujours pas de mémoires, elles savent qu'elles n'en auront jamais.
    Peu importe, leur bonheur est immatériel.
    Elles ne sont que l'ombre d'elles mêmes.


    Antoine le 20 Septembre 2009

     

    « Entrez les artistes ! Spectacle pour les droits des animaux...La ronde des chiffres (en Noir et Blanc): L'ange gardien »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :